Sortir Agenda

THE HYÈNES : "AU VENT MAUVAIS"

7 avril 2017 20:30 Concert, 

D'après la BD de Thierry MURAT et RASCAL, projetée sur une musique originale jouée sur scène par le groupe The Hyènes, dont 2 ex-musiciens de Noir Désir. Surprenant mélange de genres que cette rencontre entre l'univers du rock et de la BD.

Nouvel événement, Pornichet va vivre trois jours durant, les 7, 8, et 9 avril, au rythme de son premier festival de bande dessinée. 2 thématiques seront le fil rouge de cette manifestation : Les grandes épopées maritimes à travers la BD et Pays de la Loire, terre de BD. Entre 30 et 40 dessinateurs seront au rendez-vous pour rencontrer leurs lecteurs et dédicacer leurs albums, des expositions seront organisées à la Médiathèque, à Quai des Arts, à l'Hippodrome et dans l'espace public, ainsi que des rencontres croisées, des débats, différentes animations, mais aussi bien sûr, des spectacles. Parmi eux, les deux concerts suivants se dérouleront à Quai des Arts (programmation complète en janvier).

Sortant de prison, Abel Mérian compte bien récupérer son butin planqué sur un terrain vague. Manque de bol, il a disparu. Alors autant tout recommencer à zéro, séduit par la voix d'une inconnue dont il vient de trouver le téléphone portable, il prend la route vers l'Italie pour le lui rapporter. Il aurait dû se douter que son voyage ne serait pas de tout repos... Ce road-movie haletant à l'ambiance mélancolique teintée de romantisme et de noirceur, est le support d'un spectacle hybride. Un montage vidéo reprend l'intégralité des images et des textes de bande dessinée, projetés sur un écran géant. On oublie très vite que l'on regarde des planches de BD, tant les dessins et les cases qui défilent sous nos yeux empruntent au cinéma son vocabulaire : zooms, travellings, fondus enchaînés, flash-back. Si les personnages ne bougent pas c'est le décor qui s'en charge. C'est si prenant qu'on a l'impression d'être avec cet ancien taulard et son chien, dans sa bagnole, à la recherche d'un butin et d'une belle inconnue. 
À côté de l'écran, dans une fausse pénombre, les musiciens de The Hyènes, emmenés par Denis Barthe et Jean Paul Roy (ex- Noir Désir) jouent en direct au rythme du récit. L'univers sonore flirte avec un rock singulier, héroïque, puissant, parfois langoureux, mais toujours varié. La musique, rajoutant du mouvement, l'histoire en est encore plus percutante. Le spectateur est emporté par une émotion à la fois visuelle, musicale et littéraire.